AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

thomas / On prend tous un sens interdit un jour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Thomas Baker
Thomas Baker
Oh baby it's a wild world

thomas / On prend tous un sens interdit un jour... AdjQXIjU

messages : 1380
réputation : 10
date d'inscription : 12/02/2013
pseudo : fitotime
crédits : sweet disaster / tumblr
âge : 26 ans

thomas / On prend tous un sens interdit un jour... Empty
MessageSujet: thomas / On prend tous un sens interdit un jour... thomas / On prend tous un sens interdit un jour... EmptyLun 10 Juin - 10:36




thomas baker
ft. josh beech



identité

nom • baker. prénom • thomas, dit tommy. âge • 26 ans. ville de naissance • nouvelle-orléans. statut social • célibataire. orientation sexuelle • hétéro. métier • conseiller-vendeur dans un magasin de téléphone portable classe sociale • très modeste. ta petite particularité • tatoué sur tout le corps. groupe • tremé caractère • rebelle, torturé, violent, indélicat, gamin, défoncé, spontané, taciturne, marginal, libre, fêtard, pas du tout matinal, fumeur intempestif.


mon histoire

❝ Quand Dieu ferme une porte, il ouvre une fenêtre ❞

Carol a toujours eu une petite soeur casse-pied. Liza était même carrément chiante et ne faisait que des bêtises. Et quand, à 20 ans, alors qu'elle était accro au crack et vivait dans un squatte, Liza se retrouva enceinte d'on-ne-sait-qui, Carol leva les yeux vers le ciel. "Seigneur, mais qu'est-ce que c'est que ce bordel ?!". Mais Carol, 28 ans, mariée à Jack, était du genre déterminée. Et même si gérer sa petite soeur junky et en clock allait être une véritable galère, il fallait bien le faire. Les voies du Seigneur sont impénétrables. Huit mois plus tard, Liza donna naissance non pas à un, mais à deux petits garçons. Carol leva à nouveau les yeux vers le ciel, "Seigneur, là, t'abuse !" Pensa Carol. Surtout que Liza était bien partie pour vendre les garçons histoire de s'acheter une dose. Carol et Jack, en bons chrétiens, ne pouvaient pas laisser faire ça. Légèrement blasés de la situation, ils accueillirent donc dans leur petite maison et Liza et les garçons, qui au passage s'appelaient Cole et Thomas (tout simplement parce que le gynécologue de Liza, dont elle était tombée follement amoureuse, s'appelait Docteur Cole Thomas)
La petite famille vécu à peu près bien pendant quatre ans. Liza travaillait de nuit dans fast-food, Carol gardait des enfants et Jack faisait le ménage à l'école primaire du quartier. Mais ça allait. Surtout que parmi les enfants que gardaient Carol, il y avait Katrina Pratt, une gamine du quartier du même âge que les jumeaux. C'est là que les premières rivalités apparurent entre les jumeaux. A un an, Cole poussait Thomas histoire de lui voler un jouet et a deux ans, c'était pour s'asseoir à côté de Katrina, dite Kate. Evidemment, jusqu'à leur quatre ans Cole et Thomas étaient amoureux de la jolie blonde. Amoureux comme on peut l'être à la maternelle quoi.
Et puis, Liza fit une overdose. Les jumeaux avaient quatre ans, Carol leur tante les ramenaient du parc et ils tombèrent tous les trois sur Liza, par terre, blanche comme une craie, baignant dans son vomi. D'un même mouvement les jumeaux écarquillèrent les yeux. Carol se mit à hurler et les jumeaux à pleurer, sans trop comprendre ce qui se passait.


❝ Et toi mon coeur, pourquoi bats-tu ? ❞

Même si Liza n'aurait pas été sacrée mère de l'année, sa mort fut une bien triste chose. Les jumeaux se soudèrent, bien que Cole restait le plus affirmé des deux. Ils entrèrent à l'école primaire, étaient dans la classe de Kate. Leur amour pour elle était loin, ils étaient désormais tous les trois les meilleurs amis du monde. Carol et Jack, quant à eux, faisaient leur maximum pour que les garçons soient heureux,mais ça n'était pas tous les jours facile. A l'école primaire, ils firent également la connaissance d'une autre blondinette, Nikkie. Elle était du genre garçon manqué et amusante, et ils formèrent vite un groupe les jumeaux et Kate... et Nikkie.
C'est au collège qu'ils commencèrent à mal tourner. Bagarreur, provocateur, mauvais genre. Les garçons faisaient parler d'eux. Surtout Thomas, pour la simple et bonne raison que bien souvent, il prenait pour les deux. Cole le dénonçait à sa place, ou bien lui demandait de prendre tous les risques. Les relations avec leur oncle et tante Carol et Jack se firent de plus en plus conflictuelle. Et les conflits n'étaient pas cantonnés à la petite maison de banlieue où vivaient les jumeaux, mais ça les suivaient jusque dans leur groupe tant aimé. Car les deux filles devinrent complètement ennemies. Nikkie et Katrina ne pouvaient plus se voir en peinture. Cela scinda complètement le groupe. Kate et Thomas d'un côté, Cole et Nikkie de l'autre. C'est à peu près à cette âge là, l'âge de la pré-adolescence, que Cole et Nikkie débutèrent l'histoire d'amour la plus compliquée et destructrice de l'univers. Ils n'arrêtaient pas de se mettre ensemble puis de se séparer.
A ce niveau-là, Thomas était plus en retrait. Même s'il avait des petites copines à qui il tenait la main et faisait des bisous, il restait plutôt indifférent, préférant milles fois la compagnie de sa meilleure amie Kate à n'importe quelle fille. Sa première expérience sérieuse fut un incroyable fiasco à seulement quatorze ans, fiasco qu'il raconta en riant à Kate.
A partir de quinze ou seize ans, les jumeaux Baker devinrent ce qu'on peut appeler des délinquants. Pas trop méchants, simplement de la mauvaises graines emportées par le vent. Carol ne savait plus comment gérer les garçons qui étaient violent et malpoli, Jack priait pour eux chaque soir, et n'arrêtait pas de dire que le Seigneur saurait guider ces jeunes sur le droit chemin. Et sans vouloir blasphémer, Carol, parfois, en doutait. Des vol, possession de drogue, vagabondage, bien souvent Carol et Jack durent aller chercher l'un des jumeaux, le plus souvent Thomas, parfois les deux, au commissariat.
Mais si Thomas devait raconter cette période de sa vie, ce n'est sûrement pas l'image qu'il en garde. C'était l'époque où il ne supportait plus son parfait frère jumeau et son histoire d'amour incompréhensible avec Nikkie. L'époque où il passait ses journées, un joint au bec, allonger sur le tourniquet du parc le soir, avec Kate. Ils tournaient, regardaient le ciel, riaient. Kate. Cette jolie petite tête blonde, qui, avec dix-sept ans de plus n'avait pas changé d'un poil. Toujours ses bonnes joues, son sourire quasi-constant, son corps frêle d'enfant. Oui, Thomas était enfin tombé amoureux. Après des histoires inintéressantes et autres expériences ratées, il avait comprit le pourquoi du comment. Son coeur n'apporterait qu'à Kate. Il souriait comme un teu-bé quand elle était là, riait de manière ostentatoire quand elle disait une blague même pas drôle. Thomas l'avait toujours été et l'était encore : amoureux de Katrina Pratt qu'il connaissait depuis son plus jeune âge.
Une fois leur diplôme non-obtenu, Kate et Thomas firent des projets un soir. Que faire de sa vie quand on n'a pas son diplôme ? Ils s'imaginait déjà tailler sa route, une guitare sous le bras pour faire la manche sur la croisette, ouvrir une boutique de surf a LA... Et secrètement, Thomas avait envie de lui dire ce qu'il ressentait pour elle. Mais il n'en eu jamais l'occasion. Car nous étions en août 2005, à la Nouvelle-Orléans.


❝ Katrina changes us ❞

Parmi les quelques 1836 victime, Kate. Inutile de souligner l'ironie là-dedans. Katrina a été tué par Katrina. Quand son corps fut trouvé dans les décombres, quelques jours après le drame, Thomas ne dit rien. Il prit simplement sa veste pour partir se promener. Les mains dans les poches. Il avait aimé Kate dès la première seconde. Elle et son grand sourire, son air débraillé, sa joie de vivre. Au fond de lui il le savait, elle resterait à jamais la première fille dont il avait été amoureux. Mais tout ceci ne resterait qu'une idée, qu'un rêve, qu'un fantasme. Parce que Kate était morte. Katrina Pratt était bel et bien morte. Et jamais plus il ne la reverrait. Et c'était à cause de Nikkie Lewis. En réalité ce fut un quiproquo incroyable. A l'heure où toutes les personnes saines d'esprit essayer de se barricader ou bien d'évacuer la ville, Nikkie avait oublié son porte-feuille chez les jumeaux Baker, et avait demandé à son Cole chéri du moment d'aller lui ramener, vu qu'il ne voulait pas, Cole demanda à son larbin, c'est-à-dire Thomas, d'aller le chercher il refusa. Et Kate, lassé de voir tout le monde se disputer pour un porte-feuille, décida d'aller le chercher pour Kate. Mauvais endroit, très mauvais moment. Katrina frappa de plein fouet ce quartier, ne laissant aucune chance à la Katrina de Thomas, la Katrina de chaire et d'os.
"C'est ta faute." Ce fut les premiers mots que Thomas sortit après la mort de Kate. On était après l'enterrement, la Nouvelle-Orléans était en ruine. Nikkie fronça les sourcils tourna la tête vers Thomas. Ils étaient tous les trois, Cole, elle et Thomas, devant la tombe de Kate Pratt. "La ferme Tom" répliqua Cole. "C'est ta faute Nikkie." répéta plus distinctement Thomas. "Si tu nous avais pas fait chier avec ton porte-feuille à la con elle serait en vie." Silence de mort suivit d'un soupir bruyant de la part de Cole, ce dernier mit la main dans le dos de sa petite amie pour lui faire signe qu'il était temps d'y aller. Mais d'un coup, Thomas se jeta sur Nikkie, la fit se retourner, lui attrapa les bras et la secoua, soudain haineux : "J'aurais voulu que ça soit toi, t'entends ? J'aurais préféré que tu meurs plutôt qu'elle !" Cole sépara immédiatement Nikkie et son frère, le fit reculer de quelques mètres en le poussant violemment. Et sans un mot il partit avec Nikkie.


❝ Quoi que vous fassiez, ça sera insignifiant, mais il est très important que vous le fassiez ❞

Et l'eau coula sous les ponts. La Nouvelle Orléans retrouvait un visage, tout comme Thomas. Il quitta le domicile familiale pour un petit appartement quasi-insalubre du centre-ville. Il enchaîna les petits boulots minables et les représentations à la guitare dans les pubs pour payer le loyer et la bouffe. Il se fit beaucoup de tatouages, qui ont pour la plupart un rapport avec Kate, sinon... il devait être défoncé. Car oui, Thomas se mit a consommer quelques drogues peu recommandées. Parfois il avait même une pensée pour sa mère en se disant que ça devait être sympa de mourir comme ça, d'une overdose. Mieux que tuée par un ouragan qui porte le même prénom que vous en tout cas...

Les pensées les plus noires de Thomas finirent par passer quand il prit de l'âge et se trouva une copine. Cinq mois, record battu. Une fille pétillante et souriante comme l'était Kate, une fille qui fit un bien fou à Thomas. Elle le faisait rire. Cependant ils étaient tous sauf sur la même longueur d'onde. Thomas n'était pas sérieux, ne voulait pas s'engager, tandis qu'elle si. Cependant ça se termina sans trop d'embrouilles, c'était juste une fille, mais une fille qui avait le mérite de lui avoir changé les idées. Désormais, vingt-six ans, la mentalité d'un ado de seize, un boulot en conseiller-vendeur dans un magasin de téléphone portable et toujours le même appart pourri. Et si la rancoeur contre Nikkie et contre lui-même aussi, n'est pas totalement éteinte, il faut bien qu'il se fasse une raison. Huit ans plus tard, elle est toujours en semi-relation avec Cole, ils s'engueulent toujours aussi souvent, et Thomas se trouve toujours entrain de réparer les pots cassés...



derrière l'écran

Ambre • Fitotime • 26 ans • France • Razzthomas / On prend tous un sens interdit un jour... 2990178403thomas / On prend tous un sens interdit un jour... 3247701876

FICHE PAR ROMANE
MODIFIÉE PAR MACKLEMORE



_________________
Comment tu peux penser que tu tiens à moi si moi-même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même j'me déteste ? Pourquoi t'es là, pourquoi tu restes ?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keepmecloser.forumactif.org/t232-thomas-on-prend-tous-un- http://keepmecloser.forumactif.org/t239-thomas-a-little-bit-of-you-makes-me-your-man

thomas / On prend tous un sens interdit un jour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Dans la cave de Ian Thomas [Ouvert à tous suite de la fête]
» Rickon "Il y a de la magie à livrer combat au-delà de ses propres limites; c'est cette magie qui fait que l'on prend tous les risques pour un rêve qu'on est seul à connaitre."
» Joyeux noel à tous!
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: l'intégration :: les présentations :: Bienvenue à la Nouvelle-Orléans-