AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

+ don't burry me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nikkie Lewis
Nikkie Lewis
Moi j’ai même vendu mon âme au diable, pour ton sourire.

+ don't burry me  Tumblr_mn3ymrbANN1s8z1bso7_250
messages : 1427
réputation : 16
date d'inscription : 12/02/2013
pseudo : macklemore
crédits : frenchadicted & tumblr
âge : 24 ans

+ don't burry me  Empty
MessageSujet: + don't burry me + don't burry me  EmptyLun 10 Juin - 7:59




nikkie ally lewis
ft. zippora seven



identité

nom • lewis. prénom • nikkie ally. âge • 24 ans. ville de naissance • nouvelle-orléans. statut social • en couple, mais c'est compliqué orientation sexuelle • hétérosexuelle. métier/étude • coach une équipe de basket pour enfants. classe sociale • moyenne. ta petite particularité • nikkie a une peur bleue des chats, en plus d'y être allergique. groupe • (faut que j'en discute avec mads). caractère • chiante, grande gueule, autoritaire, capricieuse, fleur bleue, romantique, sensible, hargneuse, fêtarde, méfiante, fidèle, loyale, attentionnée, sans ambition, blasée, sur la défensive, boudeuse, susceptible, pas rancunière, mature, rêveuse, sauvage, un peu narcissique, dynamique, souriante mais fait souvent la gueule quand même, curieuse, repporte tout au lendemain, exigeante, bordélique, collante, extravertie, grossière, parfois délicate.


mon histoire

La touche pas, c'est contagieux il parait. Nikkie serre les dents, se tait pour une fois et encaisse comme elle peut. Elle a l'habitude maintenant, depuis que les gosses qui l'entourent sont en âge de comprendre certaines choses, elle vit un véritable enfer. Elle n'a que 9 ans et pourtant la haine de ses camarades est sans limite. On la traite de sale, de sorcière, d'impure même. Pourquoi ? Parce que Nikkie, elle a deux mamans et pas de papa. Fille d'un couple d'homosexuelles, cette différence effraie, dérange, dégoute même. Mais Nikkie ne comprend pas pourquoi. Elle est heureuse elle, ses mères l'aiment plus que tout au monde et l'élèvent avec respect. Elle ne manque de rien et voudrait juste qu'on lui foute la paix. A elle et à ses mères, car dans la rue, elles essuient les insultes des "bons" citoyens, sa mère biologique s'est même faite cracher dessus une fois. La connerie des gens est tellement blessante, s'ils savaient. Alors Nikkie a apprit à ne pas se laisser faire, à garder la tête haute et à faire taire tous ceux qui tenteront de l'atteindre. Alors elle crie, elle répond, elle frappe même, les filles comme les garçons. Personne ne lui fait peur, parce qu'elle refuse de laisser choisir les gens de si elle doit être heureuse ou non. Et plus elle grandit, plus elle s'affirme et plus les autres lui fichent la paix. Et puis, les gens évoluent, arrivés à l'adolescence ils se montrent plus compréhensifs, plus tolérants et finalement, l'idée que Nikkie soit la fille de deux femmes rentrent dans les esprits et on n'y fait plus attention.

Mais c'est vrai que la petite blonde vient d'une famille peu atypique. Sa mère a découvert son homosexualité à l'âge de 15 ans et l'a assumée à l'âge de 24 ans en rencontrant Mia, sa compagne actuelle. Un courage qui lui fera défaut, car sa famille ne le supportera pas et la rejettera complètement, lui coupant les vivres au passage. Habituée à un certain niveau de vie -plutôt très élevé- Annie se retrouva à la rue, sans rien. C'est là qu'elle devint cantinière à l'école maternelle et s'installa avec Mia qui elle travaillait dans l'informatique. A elles deux, elles réussirent à construire un petit nid d'amour, mais très vite, l'envie d'avoir un enfant se fit ressentir. Adopter était juste impossible et ne parlons même pas de l'insémination artificelle. Ce fut donc Cooper, le meilleur ami de sa mère depuis toujours qui fit un geste plus que généreux. Ils firent l'amour plusieurs fois, sans plaisir certes mais avec une grande tendresse, jusqu'à ce qu'Annie tombe enceinte. Mais Cooper n'aura rien d'autre qu'un rôle "d'oncle" envers Nikkie et ça convient à tout le monde. Ses mères étant plutôt masculines, elles ne voulèrent pas influencer leur petite fille et firent d'elle une véritable poupée. Et si encore aujourd'hui elle affiche un look plutôt féminin, dans sa tête Nikkie est plutôt garçon manqué. Et ça se voit vite dès qu'elle se met à parler.

Nikkie, elle n'aime pas l'école. C'est pas que ce n'est pas intéressant, loin de là même, parce que elle adore apprendre. Mais il faut travailler, se concentrer, rester assise sur une chaise. Et tout ça, Nikkie elle a du mal. Elle ne tient pas en place et son esprit vagabonde toujours à l'extérieur de la salle de cours. Elle a essayé pourtant, pour avoir de bonnes notes et faire plaisir à ses mères. Mais rien à faire, ses idées sont hors de contrôle, elle ne tient pas plus de 10 minutes. Alors ses notes sont mauvaises, mais les appréciations sont bonnes, parce qu'elle est agréable, elle sourit tout le temps et elle ne perturbe pas les cours. Mais ce qu'elle aime, elle, c'est bouger. Elle fait des tas d'activités sportives et trainent tout le temps dehors. Sa passion première, c'est le basket, mais elle adore aussi le rugby, le tennis, le roller, le surf et la boxe. Mais elle ne s'inquiète pas pour son avenir, de toute façon, rien ne l'intéresse, rien ne la motive. Travailler dur, avoir un patron, tout ça, ce n'est pas pour elle. Elle est trop sauvage pour ça, un vent de liberté souffle dans son coeur. Ses mères s'inquiètent pour elle, surtout qu'elle ne fréquente pas toujours les bonnes personnes, mais Nikkie est confiante. Elle croit en sa bonne étoile. D'ailleurs, ceux qui s'inquiètent le plus ce sont ses grands-parents bilogiques, les parents d'Annie, eux-même qui l'ont mise à la rue des années plus tôt. Parce que oui, Nikkie voit ses grands-parents, ils ont toujours voulu la connaitre et ils la gâtent comme pas possible. Ils lui achètent des millions de choses et lui donnent de l'argent de poche, plus qu'elle n'en a besoin. Mais l'argent, Nikkie elle s'en fout, elle peut vivre d'amour et d'eau fraiche seulement, ça lui va bien. Et puis, elle ne les aime pas trop. D'abord parce qu'ils veulent sans cesse l'emmener à l'église, pour la nettoyer du péché de sa mère et la faire rester dans le droit chemin, craignant qu'elle ne devienne "malade" elle aussi et aime les femmes. Qu'ils se rassurent, Nikkie aime les hommes et les hommes seulement, elle en est sûre, ça ne fait pas l'ombre d'un doute. Mais c'est surtout parce qu'ils refusent toujours de parler à sa mère et elle voit combien elle peut en souffrir. Quel enfant pourrait supporter de voir sa mère souffrir ? Les parents de Mia eux, sont des gens simples et débordant de tendresse. Elle les adore et passe pas mal de temps chez eux.

L'amour. C'est une sacrée connerie ce truc quand même. Une arnaque de première, vous donnez votre coeur au premier con venu et il crache dessus comme si ce n'était rien. En tout cas, c'est ce qu'en pense Nikkie depuis qu'elle a rencontré Cole. Ils avaient quoi... 10 ans environs. Ça a tout de suite accroché entre eux, d'abord amicalement parlant et puis les sentiments se sont vite installés. A l'époque, c'était plutôt gentillet, vous savez ils se tenaient la main mais ça n'allait pas plus loin. Mais plus ils grandissaient et plus leur relation changeait. Ils s'affirmaient et Cole tournait de plus en plus mal et quand ils arrivèrent à la puberté, ce fut le "début de la fin" comme on dit si bien. L'enfer sur terre. Ils se déchiraient, criaient, se blessaient pour toujours mieux se retrouver. Cole était infidèle et ne le cachait même pas, il adorait se rendre indisponible et la faire rager. Nikkie quant à elle flirtait pour le rendre jaloux et ça marchait du tonnerre, il ne supportait pas que l'on s'approche de trop près de sa petite poupée blonde. Et puis Nikkie savait le faire tourner en bourrique et le rendre dingue aussi, elle et ses humeurs changeantes, sa capacité à ne jamais être satisfaite de tout. Ils se rendaient dingues mutuellement et Nikkie en souffrait beaucoup. Plutôt fragile, elle ne le montrait pas, refusant de lui donner satisfaction. Mais s'il savait le nombre de fois où il l'a faite pleurer... Elle lui en veut terriblement et elle a énormément de rancoeur envers lui, mais elle y retourne toujours, fonçant tête baissée dans le piège de leurs sentiments. Elle la traité de con si souvent, sans parler des gifles, mais elle lui a dit craché des "je t'aime" pleins de haine encore plus souvent. Mais malgré les colères, dès qu'il avait besoin d'elle, pour quelque chose de sérieux, ou dès qu'il allait vraiment mal, elle oubliat tout et volait à son secours, lui pardonnant pour la énième fois ses faux pas. Elle le déteste ce sale petit con, mais elle ne peut pas vivre sans. Malheureusement.

Mais qui dit Cole, dit Thomas. Lui, c'est le jumeau, ou plutôt le raté de la famille. Cet espèce de petite larve soumise et pitoyable. Nikkie n'a jamais pu l'encadrer celui-là et puis de toute façon, il n'avait d'yeux que pour Kate et ça énervait Nikkie de ne pas être au centre de leur attention. D'ailleurs, Kate et Nikkie ne se sont jamais aimées non plus. La petite blonde a donc semé une sacrée pagaille dans la petite bande si unie jusque-là et elle ne le regrette pas. Elle s'en fiche pas mal même en fait. Et tout aurait pu continuer ainsi, ils auraient tous pu continuer à se snober les uns et les autres et dire du mal dans le dos, mais ça, c'était avant que l'ouragan Katrina ne frappe la Nouvelle Orléans. Ce jour-là, Nikkie s'en souvient comme si c'était hier. Elle avait oublié son portefeuille chez les jumeaux et harcelait Cole pour qu'il lui ramène, ce qu'il refusait catégoriquement, essayant d'envoyer son larbin -j'eu nommé Thomas- mais en vain. La demande de Nikkie provoquant une énième dispute entre les jumeaux, Kate finit par intervenir et décida d'aller lui rendre, malgré leur animosité respective. Mais Kate n'arriva jamais, emportée par la tornade qui portait le même nom qu'elle, sans la moindre chance de s'en tirer. Tandis que Nikkie s'en sortit avec quelques blessures superficielles et avec un toit en moins, c'était tout. Culpabilisant déjà à mort, ce fut encore pire le jour de l'enterrement de la pauvre Kate. Thomas, fou de rage contre elle et la tenant comme seule responsable de cette tragédie ne prit pas la peine de mâcher ses mots. C'est ta faute. Avait-il lâché devant la tombe. Nikkie s'était contentée de baisser les yeux, honteuse, émue. Cole avait tenté de prendre sa défense, passant son bras autour d'elle, se faisant réconfortant. Mais Thomas répéta encore plus fort ses même mots, bouleversant totalement la pauvre enfant. Si tu nous avais pas fait chier avec ton porte-feuille à la con elle serait en vie. Mais comment aurait-elle pu savoir que ça se finirait ainsi ? Elle déglutit, les mots restaient bloqués dans sa gorge, douloureux. Cole, agacé, finit par l'entrainer plus loin, l'éloignant de son jumeau. Mais Thomas les rattrapa bien vite, s'emparant du frêle bras de Nikkie et la secouant. Elle posa sa main libre sur la sienne, gémissant et tenta de le faire lâcher prise. J'aurais voulu que ça soit toi, t'entends ? J'aurais préféré que tu meurs plutôt qu'elle ! Les larmes lui montèrent aussitôt aux yeux, ébranlée par la violence de ses propos. Cole finit par le repousser violemment en arrière, perdant patience face à l'agressivité de Thomas et il poussa Nikkie pour l'inviter à s'éloigner rapidement. Ce jour-là, après avoir lancé un dernier regard dans la direction de Thomas qui transpirait le chagrin, Nikkie tenta de trouver un moyen de supporter cette faute : il valait mieux que ce soit Kate plutôt que Cole. Une méthode lâche et pas si efficace que ça...

Nikkie avait finalement arrêté les études après le lycée, ne se voyant pas se lancer à l'université. Et de toute façon, ça coûtait trop cher et il était hors de question que ses mères s'endettent pour rien. Elle commença par faire des petits boulots peu gratifiant et qui payaient assez mal. Et puis, une occasion en or se présenta à elle. Son coach de basket lui signala qu'une place venait de se libérer dans l'équipe des jeunes et qu'ils recherchaient un entraineur. Connue par toutes les personnes faisant parties du club, ce fut confiante que Nikkie alla déposer sa candidature. Sans grande surprise, elle fut retenue et exerce ce métier depuis 4 ans maintenant, plus épanouie que jamais. Elle s'entend très bien avec les jeunes et elle s'éclate à enseigner sa passion. Il y a trois ans elle est partie de chez elle et s'est prit un appartement en colocation. Un véritable désastre pour ses pauvres colocataires qui ne supportaient plus son bordel permanent et sa manie d'organiser d'énormes fêtes sans jamais prévenir ni s'excuser pour le dérangement. Alors Nikkie finissait par les jeter dehors, lassée de les entendre se plaindre. Mais il y a un an de ça environs, une jeune fille nommée Madelyn s'est présentée pour la colocation et Nikkie lui a donné sa chance. Un geste qu'elle ne regrette pas car depuis les deux jeunes filles sont inséparables. Et si la cohabitation connait évidemment des hauts et des bas, Nikkie n'aurait pas pu trouver mieux. Car en plus d'avoir une colocataire, elle s'est aussi faite une amie en qui elle a une confiance aveugle. Elle la taquine souvent, Mads étant plutôt du genre ordonnée et maniaque. Mais Nikkie fait des efforts et c'est un phénomène plutôt rare.



derrière l'écran

Mathie • Macklemore • 20 ans • France • Ça va rocker les copains + don't burry me  2990178403

FICHE PAR ROMANE
MODIFIÉE PAR MACKLEMORE


_________________


    ❝ Not really sure how to feel about it. Something in the way you move makes me feel like I can't live without you. It takes me all the way, I want you to stay ❞
Revenir en haut Aller en bas
https://keepmecloser.forumactif.org/t22-dont-come-back-for-me http://hereford.forumactif.org/t50-molly-happiness-is-a-warm-gun

+ don't burry me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: l'intégration :: les présentations :: Bienvenue à la Nouvelle-Orléans-