AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

le duchebag est une espèce invasive...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Bailey Connors
Bailey Connors
You have to go on and be crazy. Craziness is like heaven.

messages : 294
réputation : 2
date d'inscription : 09/06/2013
pseudo : tagada
crédits : tearsflight, tumblr, caribou
âge : 22 ans

le duchebag est une espèce invasive... Empty
MessageSujet: le duchebag est une espèce invasive... le duchebag est une espèce invasive... EmptyVen 14 Juin - 15:40



le duchebag est une espèce invasive...
Le Starbucks, le meilleur endroit du monde lorsque vous avez les blues ou le mal du pays. Aujourd’hui, je m’ennuyais de Philadelphie et les vieux murs de la maison de Barbara Mamie Connors commençaient sérieusement à me décourager. La tapisserie aux motifs des années 60, c’est démoralisant, ça finit par donner des maux de tête atroces. Fait vécu. Ça et le nouveau job de serveuse, je me sentais…Rétrogradée. Y’a quelques semaines je faisais des plats gastronomiques et aujourd’hui je servais des ailes de poulet : bonjour la classe de la Nouvelle-Orléans. C’était donc dans l’idée de retrouver quelque chose que je connaissais que je passe les portes du fameux café international. L’ambiance était la même que chez moi, ça me faisait déjà du bien. Je me mets non loin du comptoir et je fixe les menus affichés, en grande réflexion. Café chaud, café froid, c’est de la grosse question existentielle. « Madame ? » Je baisse la tête vers la vendeuse qui semblait impatiemment attendre ma commande. On se calme babe! Je m’avance « Y’a pas le feu ma petite dame. Un frapuccino fraises crème grandeur moyenne s’il vous plaît. ». Le client est roi, faut pas l’oublier. Dah. Elle m’envoie un regard noir, mais ne réplique pas, elle se contente de me dire le prix. Bien mon enfant, c’est la bonne attitude, tu iras loin dans la vie…Ou pas. Je sors mon argent et paie la jeune vendeuse à l’air torturée alors qu’un jeune homme aux allures d’homme crabe ayant avalé trop de stéroïdes se poste tout près. J’observe son manège : il avait un air de chasseur sur le visage. C’était désespérant. Je lève les sourcils et m’accoude au comptoir, attendant mon frapuccino. Ce genre de mec, ça me fascinait. Comment était-ce possible d’être aussi…Duchebag? Pour les incultes, le duchebag est une espèce invasive, c’est l’homme au chandail à l’encolure en V trop petit pour lui, les cheveux trop bien peignés et les muscles surdimensionnés…Pauvre bête. Il n’empêche que ça devait faire mal, se promener les bras écartés comme ça… Il était comme un Hulk des temps modernes, ne manquait plus que la peinture verte et le short déchiré et il gagnait le rôle haut la main le petit! Selon la théorie Darwinienne, cette espèce devrait être éradiquée par la sélection naturelle (les meilleurs survivent, les duchebags meurent, théorie légèrement revisitée par mes soins), mais non, ils sont toujours présents…se promenant insidieusement parmi nous…Hommes faibles aux allures de crabe, c’est triste tout de même. Pour en revenir à mon observation, une jeune brunette venait tout juste de recevoir son café glacé et l’homme aux gros bras s’approche instinctivement de cette dernière. Je souris. Ça allait être pathétique. Je fais le décompte, une réplique allait suivre, c’était certain. Trois. Deux. Un. Zéro. « Ma belle…Ton père devait être astronaute. Il a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux. » Oh god. Fail. Je retiens un rire. La pauvre demoiselle semble dans une impasse. En même temps, qu’est-ce qu’on peut faire d’un raté pareil hein?! Elle lui répond, tente de s’en débarrasser, mais l’ami des stéroïdes joue à la sangsue. Je reçois mon frapuccino remercie la vendeuse d’un signe de tête et je décide de jouer les bonnes samaritaines. C’était une question de principe.

Je m’approche des deux individus en souriant et je m’arrête à la hauteur de la victime : la brunette. « Je suis là ma belle ! ». Je la prends par les hanches la collant à moi par une légère pression. Le visage du gars se décompose rapidement pour laisser place à un visage qui vaut tout l’or du monde. Ses yeux vont de moi à l’inconnu. Sa bouche s’ouvre, il bégaie, offusqué par sa tactique de drague qui venait de lamentablement échouer. Quoi de pire pour un homme de sa trempe que de voir que son charme ne peut pas opérer hein! Les lesbiennes, le pire fléau des duchebags! Je décide innocemment d’en rajouter une petite couche. « Tu le connais…C’est un ami? » dis-je en appuyant bien sur le mot « ami ». Le voilà qui passe sa grosse patte d’ours derrière sa tête, vraisemblablement un peu mal à l’aise. Je hausse les sourcils, en attende d’une réponse qui ne vient pas. Il recule, s’excuse vivement et déguerpit au plus vite. La porte vitrée claque et je laisse échapper un petit rire cynique « Pauvre type! ». Je relâche mon emprise sur la jeune femme et lui envoie un petit clin d’œil complice. « God. Le coup des étoiles, j’pensais pas ça encore possible! ». J’approche mes lèvres de la paille de mon breuvage et en aspire une grande gorgée, sans grande cérémonie. J’avale. « Moi c’Bailey au passage! » Je venais quand même de la tripoter, elle pouvait bien savoir mon nom t’sais…Ça m’arrive d’avoir un peu de savoir vivre…Parfois…
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.

_________________
You have to go on and be crazy. Craziness is like heaven.
You think you only know me when you turn on the light Now the room is lit with danger Your face is hidden and we’re out of sight And the road just leads to nowhere The stranger in the door is the same as before.
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Pearson
Juliet Pearson

le duchebag est une espèce invasive... Tumblr_m319jyu1sV1qbf24xo1_500

❝ - Do you know how much I love you ?
- Infinity ?
- Times infinity ❞



messages : 543
réputation : 2
date d'inscription : 08/06/2013
pseudo : supermario
crédits : shiya (avatar) et tumblr (rang)
âge : vingt-six ans

le duchebag est une espèce invasive... Empty
MessageSujet: Re: le duchebag est une espèce invasive... le duchebag est une espèce invasive... EmptyDim 23 Juin - 17:54

le duchebag est une espèce invasive
Bien que plusieurs fois auparavant, Mads décide de tout simplement sauter la pause qu’elle pouvait prendre le midi pour aller manger un morceau en ville, cette fois-ci,  l’envie d’un bon café et d’un gâteau lui donnait trop envie, la tentait trop. Ce sont des choses qui arrivent parfois et elle n’arrivait pas à se contrôler. Elle était un peu comme son amie, Nikkie, qui mangeait sans cesse. Sauf que contrairement à son amie blonde, quand elle mangeait une bonne quantité de nourriture, elle ne grossissait pas. Alors que quand c’est Madelyn qui mangeait, les grammes et les kilos se faisaient ressentir un peu plus chez elle, c’est certain. Mais ce midi, Mads avait un peu de temps avant de retourner travailler alors autant en profiter pour boire un bon café au Starbucks et en profiter pour commander un muffin par la même occasion. La matinée avait été suffisamment longue pour qu’elle puisse bien en profiter durant ces plusieurs dizaines de minutes où elle pourra manger un morceau. En tout cas, elle espérait ne pas tomber sur Timeo. Les retrouvailles avaient été assez spéciales, et hm... cela lui avait fait vraiment bizarre. Elle se doutait bien qu’il n’avait pas quitté la Nouvelle-Orléans, mais elle ne s’attendait pas à ce que le voir en face d’elle pouvait lui faire cet effet. En attendant, il fallait qu’elle se sorte cette idée de la tête. Ce n’était pas bon de penser à lui, cela n’allait rien arranger dans la situation où elle se trouve actuellement. Peut-être qu’après tout, son retour à la Nouvelle-Orléans n’était pas une si bonne idée que cela, mais elle pensait tout de même qu’elle se devait d’être présente auprès de son frère qui se trouve dans le coma depuis un peu plus d’un an. Aucun changement mais elle espérait tout de même qu’il finisse par se réveiller. Elle ne le supporterait pas sinon. Ce serait bien trop dur pour elle que de se rendre compte qu’elle a perdu totalement son frère, son grand frère.
 
Quand elle eut terminé avec sa dernière cliente de la matinée, Mads se changea avant de quitter le salon de beauté où elle travaille désormais depuis quelques mois, plusieurs mois même, avant de se diriger vers la Starbucks le plus proche. Il ne se trouvait pas forcément dans le même quartier que son lieu de travail mais marcher lui fera le plus grand bien. Cela l’aidera peut-être à perdre les kilos qu’elle a pris dernièrement en mangeant n’importe comment. Franchement, ce n’est pas évident de vivre avec une personne qui peut manger tout et n’importe quoi sans prendre un gramme. C’est véritablement déprimant et dégueulasse pour la brune qui est limite en train de faire attention à ce qu’elle va manger et aux calories que son repas peut avoir. De toute évidence, en général, Madelyn mange peut le midi. Elle se contente du strict minimum. C’est plus simple ainsi. Et c’était aussi un gain de temps inconsidérable pour elle. Cela ne change rien par rapport à son travail puisqu’elle a des horaires fixes et que cela fonctionne surtout sur rendez-vous, mais elle avait du temps pour elle après avoir mangé, certaines fois pour se poser et lire un bouquin dans un parc par exemple. Ou bien rentrer chez elle directement et se poser un peu tranquillement avant de repartir au travail. Arrivée au Starbucks, elle se rendit compte qu’il y avait tout de même une bonne file d’attente. Un choix se posait à elle, attendre ou bien quitter le café et aller s’en chercher un ailleurs, surement moins bon d’ailleurs. Et puis, au final elle préféra attendre, se disant que ce serait surement la même chose dans les autres cafés des environs. Au bout de quelques minutes d’attente, on lui servit enfin son café. Pas de muffins au final. Une collègue avait apporté des viennoiseries ce matin au travail, il en restait encore.
 
Et puis, au moment où elle quitta la caisse pour sortir du magasin, un homme se rapproche d’elle et sortit une remarque très... pathétique. « Ma belle... Ton père devait être astronaute. Il a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux. » Mon dieu ! « C’est surement la plus belle choses qu’on ne m’ait jamais dite. » Bien sûr, elle se fichait complètement de lui et lui fit comprendre assez rapidement sauf qu’il ne semblait pas vouloir la lâcher. Elle ne savait plus quoi faire maintenant. Et puis tout d’un coup, comme arrivé de nulle part, son preux chevalier sur un cheval blanc. Enfin, c’était plutôt une blonde avec un frappuccino fraise dans les mains mais bon, cela fera l’affaire. « Je suis là ma belle ! » Et avant même que Mads eut le temps de réagir, la blonde la prit par les hanches en la rapprochant un peu d’elle par une légère pression. Oh, euh... Comment elle est censée réagir là ? Et puis, finalement, elle décida de rentrer dans son jeu. « Enfin, t’étais passé où ? » Bon, elle n’arrivait peut-être pas à utiliser les petits surnoms, mais c’est un bon début non ? « Tu le connais... C’est un ami ? » « Non, mais il nous a proposé de nous payer le prochain café. C’est sympa, non ? » Et puis, il finit par s’en aller. Ouf, tant mieux. « Le coup des étoiles, j’pensais pas ça encore possible ! » « Moi non plus... » Et au final, elle finit par se présenter. Mads esquissa un sourire, avant de lui répondre à son tour. « Et moi, c’est Madelyn. Hm... encore merci pour m’avoir... sauvée. »
Revenir en haut Aller en bas
Bailey Connors
Bailey Connors
You have to go on and be crazy. Craziness is like heaven.

messages : 294
réputation : 2
date d'inscription : 09/06/2013
pseudo : tagada
crédits : tearsflight, tumblr, caribou
âge : 22 ans

le duchebag est une espèce invasive... Empty
MessageSujet: Re: le duchebag est une espèce invasive... le duchebag est une espèce invasive... EmptyDim 7 Juil - 20:06



le duchebag est une espèce invasive...
« C’est surement la plus belle choses qu’on ne m’ait jamais dite. » J’aimais son ironie, c’est sans doute pour ça que je décide de lui venir en aide. Après tout, entre femmes, il faut parfois coopérer, surtout lorsqu’il est question de se débarrasser des hommes un peu trop collants. D’ailleurs, les hommes devraient sérieusement se munir d’un radar à femmes NON intéressées, ça leur éviterait les échecs constants. C’est ainsi que je débute le manège de fausse lesbienne dans l’idée de faire déguerpir l’importun. À le voir aller, il ne méritait pas mieux que de se faire remettre à sa place, un malaise en bonus, parce que je suis une femme bien vicieuse. Heureusement, la brunette se mêle à la partie, rendant le tout beaucoup plus efficace. « Enfin, t’étais passé où ? ». Elle aurait pu me repousser en me traitant de cinglée (ce qui n’est pas faux), mais au lieu de ça, elle se prend au jeu, ce qui est beaucoup plus avantageux lorsqu’on veut mettre un homme « crabe » mal à l’aise. Je souris en montrant du doigt mon breuvage glacé « La serveuse avait oublié la crème fouettée. ». La pauvre bête sauvage (on parle ici de l'homme duchebag) se sent mal dans ses souliers, le plan fonctionnait. J’en rajoute, demandant s’il était un ami. Il fallait l'achever, sinon, ce n'est point amusant. La jeune inconnu me répond aussitôt « Non, mais il nous a proposé de nous payer le prochain café. C’est sympa, non ? ». J’émets un rire sarcastique « Wouah! ». Le jeune homme était officiellement mal dans sa peau. Malheureusement pour nous, notre deuxième café gratuit s’envole en fumée…En même temps que l’ami des stéroïdes. Bon débarras. Pauvre type. Son père ne lui avait probablement jamais appris les bases de la drague…Triste histoire. Je reprends la parole, mentionnant que je croyais que la réplique sur les étoiles avait été éradiquée de ce monde, il faut croire que non, à notre grand désarroi. « Moi non plus... » Nous sommes donc deux à éprouver un certain dégoût envers les citations pré-faites des coureurs de jupons. Les hommes devraient faire preuve d'initiative...D'originalité...Bref. Voilà qu’elle gagnait des points sans même le savoir! Puisque je venais de la tripoter, façon de parler, je me présente, histoire d’alléger l’atmosphère. Elle me renvoie la pareille. « Et moi, c’est Madelyn. Hm... encore merci pour m’avoir... sauvée. » Je souris en riant légèrement « Tout le plaisir est pour moi, briser les espoirs des hommes, c’est mon sport favoris…Pas que je sois vraiment lesbienne hein… » Je fais une pause et réalise que c’était presque anti-gay comme déclaration. Je recule d’un pas, lui rendant sa liberté tout en levant légèrement mes mains dans les airs « Pas que je sois homophobe ou rien…Bref…C’est juste une tactique qui fonctionne bien généralement avec ce type de…joyeux imbécile! » Moi et l’art de placer le plus de mots incongrues possibles. Je m’arrête en fronçant les sourcils. Parfois je devrais apprendre à me taire. Je baisse les yeux vers mon frapuccino et pince mes lèvres contre ma paille pour en aspirer une bonne gorgée. Peut-être qu’ainsi, j’allais geler mon cerveau et arrêter de dire des bêtises. L’espoir fait vivre, à ce qu’on dit. Une seconde. Deux secondes. Trois secondes. Cerveau toujours fonctionnel. Dommage. J’arrête de boire, délaisse ma paille et relève les yeux vers Madelyn qui ne s’était toujours pas enfuie devant ma folie. Sympathique. Je penche la tête vers la droite, me questionnant sur le nombre d’homme du genre que j’allais croiser dans le coin. Parce qu’à Philadelphie ça polluait sérieusement les rues. « Ils sont en surnombre les players dans le coin? Je suis une nouvelle arrivante, je m’informe, question de survivre! ». Je dramatisais peut-être légèrement…Quoique…Comme nous en avions eu l’exemple, ces hommes peuvent être très…importunant. Je pointe une table vide, je ne sais pas pour elle, mais moi, boire debout, je n’appréciais pas. Soit elle me suivait, soit elle me fuyait, dans les deux cas, je préférais m’asseoir. Je me dirige donc vers l’une des deux chaises…
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.

_________________
You have to go on and be crazy. Craziness is like heaven.
You think you only know me when you turn on the light Now the room is lit with danger Your face is hidden and we’re out of sight And the road just leads to nowhere The stranger in the door is the same as before.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

le duchebag est une espèce invasive... Empty
MessageSujet: Re: le duchebag est une espèce invasive... le duchebag est une espèce invasive... Empty

Revenir en haut Aller en bas

le duchebag est une espèce invasive...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: la ville de la nouvelle-orléans :: uptown/carrollton :: Starbucks-